mercredi 3 octobre 2012

La crise aurait-elle du bon ?

Nous discutions avec quelques amis, il y a quelques jours, des souvenirs que nous avaient laissé la 2 cv, la 4L, le Solex, solides, bon marché, réparables avec du fil de fer dans une infinité de cas...

J'ai moi-même un souvenir ému de ma première voiture, une 2 cv d'occasion de 250 000 km, vieille de 10 ans lors de son achat pour une somme symbolique, à laquelle j'ai rajouté 60 000 km supplémentaires avant sa mort mécanique, voyageant dans la presque totalité de l'hexagone, à petite vitesse certes, mais fort agréablement.

Le plancher avait, par endroits, l'aspect d'une dentelle, la bâche de toit n'était étanche que parce que je l'avais abondamment ripolinée; les ailes, de couleur différentes provenaient de casses et je me souviens d'un gendarme qui m'avait arrêté au prétexte d'une vitesse excessive impossible, m'avouer qu'il croyait avoir arrêté (au lendemain de Mai 68), un étudiant et me laissant repartir quand il sut que j'étais enseignant.

J'avais enlevé le siège arrière au bénéfice d'un matelas me permettant, en voyage, de dormir, avec celle qui est devenue mon épouse, emmitouflés dans un sac de couchage et j'ai encore le souvenir, lors d'un hiver extrêmement neigeux, d'un Toulouse-Paris où la voiture grimpait les côtes, sans chaînes ni pneus-neige, doublant par les bas-côtés les files de voitures et camions immobilisés par le verglas. Tandis, qu'en été, je me payais le luxe de voyager en décapotable...

Ces véhicules mythiques, sympathiques, typés, très populaires dans les campagnes, ont accompagné les débuts des déplacements motorisés de milliers de jeunes, se prêtant à mille fantaisies. Ont-ils encore un avenir en ces temps de crise ?

Il semble que oui si l'on en croit Big Browser, qui annonce que "Citroën compte relancer l'an prochain la production de sa mythique 2CV", précisant que "ce nouveau modèle devra correspondre au cahier des charges originel : être compacte, "simple, économique, moderne et à un prix abordable"".

Rue 89 précise que le cahier des charges initial de la deudeuche était de "Pouvoir transporter quatre personnes et 50 kg de pommes de terre", et "un panier d’œufs à travers champs sans les casser »". "Produite pendant 40 ans, vendue à 7 millions d’exemplaires, elle ... s’est imposée comme un symbole national".

Finalement, par certains côtés, la crise a du bon.

Sur l'avenir de l'automobile, voir aussi: "Mondial de l’auto : pourquoi la voiture (telle qu’on la connaît) va disparaître", Rue 89.
  • "La guerre numérique", Blog de P. Jorion
  • "Les laïques américains déplorent le poids de la religion sur la politique aux Etats-Unis", Le Monde. Enfin..!
  • "Les défaillances de sécurité des 19 centrales nucléaires françaises pointées par Bruxelles", Le Monde.
  • "A Bhopal, l'impossible décontamination", Le Monde. *****

6 commentaires:

  1. Je me souviens, gamin d'une dizaine d'années, avoir fait une certaine distance dans une Deuche où d'autres gamins avaient "pris place". Avec le chauffeur, nous étions onze !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que tout possesseur ou utilisateur de 2 Cv a quelques anecdotes de ce type en mémoire.

      Supprimer
  2. @jef
    C’est mercredi donc La Comtesse vous répond
    Je suis certain que votre 2cv était verte et que votre moitié s’est écriée : « ciel une verte auto magique. » !
    Vous ne précisez pas si vous avez pratiqué : « la célèbre panne de Dinan. »

    RépondreSupprimer
  3. J'ai aussi participé à la fortune de Citroen en possédant ma première voiture en 1961, une " deudeuche" bleue
    à essuie-glaces manuels. De grands souvenirs avec cette belle auto !

    Roger

    Je m'inscris à ton blog en soutien au mécréant que tu es.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci du soutien.
      La mienne avait aussi l'essuie-glace manuel...

      Supprimer