jeudi 21 mars 2013

La démocratie des crédules

Je viens de commencer "La démocratie des crédules", de G. Bronner (PUF, 2013) qui s'ouvre par des considérations sur les "théories du complot", vous savez, ces gens pour qui le 11 septembre est l'oeuvre conjointe du Mossad et de la CIA, et qui pensent que les vaccins tuent, que les suicides sont quasiment toujours des assassinats, qu'on n'a pas marché sur la Lune, ...

L'auteur explique que ces thèses sont des réactions rationnelles à un manque de confiance constatable par tous les sondages, manque de confiance principalement dans la science, les médias et les politiques, et qui semble s'étendre dans tous les pays démocratiques développés depuis, grosso modo, les années 70, alors qu'on aurait pu s'attendre à une évolution contraire dans nos démocraties.

Me rappelant que les juifs, les francs-maçons, une infinité d'autres catégories, et maintenant les immigrés ont été et sont rendus responsables d’innombrables maux, je suis a priori toujours très soupçonneux sur ce genre d'allégations, bien que, instruit par l'expérience, il m'arrive de plus en plus souvent de me méfier d'affirmations d'états, telles que l'existence d'armes de destructions massives en Irak avancées pour mettre la main sur ses réserves pétrolifères, où les motifs réels de la croisade sarkozienne en Lybie.

Ceci étant dit, et plus généralement sur le problème de la méfiance...

- concernant les médias, et quoiqu'adversaire politique résolu du FN, j'avais été abasourdi par le matraquage médiatique anti-Le Pen dans les jours qui avaient précédé le second tour les Présidentielles françaises de 2002 comme, quelques années plus tard, celui qui avait précédé et suivi les référendum sur la Constitution Européenne de 2005.

- concernant "la science"... Sans remonter jusqu'au sang contaminé, les récents scandales sanitaires ont mis à jour de coupables conflits d'intérêts entre les laboratoires et un certain nombre d'"experts", y compris dans des structures étatiques chargées, a priori, d'évaluer les qualité d'un certain nombre de médicaments.

- Enfin, concernant les politiques, les manquements (le mot est très gentil) des politiques professionnels sont si nombreux et sur des sujets quelquefois si importants, que je n'entamerai pas une énumération pour laquelle on me reprocherait un "tous pourris" favorisant le FN... Mais je n'en pense pas moins...

La confiance se mérite. La méfiance serait-elle méritée ?
  • "Une plus grande diversité d'arbres dans les forêts améliore la production de bois", Bulletins Electroniques. Nos ingénieurs des Eaux et Forêts ont des progrès à faire.
  • "La distribution de la population espagnole suit le principe d'entropie maximale", Bulletins Electroniques. 
  • "Selon Thomas Piketty, «le bricolage» des allocations continue", Libération
  • "Les robots savent maintenant mentir", Slate.
  • "Affaire Cahuzac : les pistes fournies aux enquêteurs par un banquier de Genève", Le Monde.

9 commentaires:

  1. La confiance ? Ques àco, la confiance...?

    La défiance, ça oui ! ça fonctionne à plein régime, la défiance... "L'homme est un loup pour l'homme" disait Plaute dans une de ses pièces en 200 avant J.-C.

    Rien n'a changé ni ne changera, sinon "en surface" ... faut faire avec, et surtout ne pas l'oublier quand on entend des beaux parleurs faire des promesses électorales ! Platon, déjà, les combattait... en vain !

    RépondreSupprimer
  2. Pour le 11/09/2001, des tas de professionnels de haut niveau ont complètement démonté la thèse officielle sur de très nombreux points. Seule réaction "des autorités" : des attaques ad hominem, des menaces, des sanctions, mais aucun argument. Ce n'est pas en répétant mille fois "C'est ridicule" que les "journalistes" du pouvoir et les représentants de celui-ci se montreront plus crédibles.

    Ils ne convaincront que les plus crédules, les plus fragiles, les plus peureux, comme dans presque toutes les Affaires qui submergent comme une boue de plus en plus noirâtre leurs propres troupes.

    On notera cependant que la participation aux scrutins est de plus en plus réduite. La légitimité des "élus" n'en est que plus fragile. En fait, elle est devenue quasi inexistante.

    Pour répondre à Jef, le FN est tout aussi pourri que les autres, voire plus. Pourquoi les médias ne le soulignent-ils pas davantage ? (question qui tache)

    RépondreSupprimer
  3. "Najat Vallaud-Belkacem, porte-parole du gouvernement, a indiqué jeudi qu'il y aurait "avant l'été" un projet de loi pour encadrer les salaires des grands patrons du privé.

    Sur LCI, la ministre a annoncé "le dépôt d'un texte de loi avant l'été dans lequel il s'agira de mettre fin à un certain nombre de pratiques et d'introduire de la transparence dans la rémunération" des dirigeants des grandes entreprises."

    Ce gouvernement est fou ... Tout ce qu'il fait est dément ! On amuse les électeurs de gauche pour leur faire croire à un changement "symbolique"... sans aucun effet sur les faits incontournables !!! Pas possible des minables pareils !

    RépondreSupprimer
  4. Le vengeur masqué21 mars 2013 à 09:20

    Le Bab est une théorie du complot à lui tout seul, il suffit de lire son blog pour mesurer l'étendue des dégâts dans ce qu'il lui reste de neurones. Pour ce qui est du 11/9, l'un des meilleurs sites francophones à ce jour est http://www.bastison.net , rédigé par un ingénieur en calcul de structures qui démonte un par un TOUS les délires fumants des complotistes. Le combat de la science contre l'obscurantisme est loin d'être fini. Voir par exemple les OGM, la dioxine, les nanotech, etc. où tout le monde croit tout savoir et en dit n'importe quoi.

    Les politiques proclament des certitudes et n'ont par conséquent jamais rien entravé à la méthode scientifique, laquelle est basée avant tout sur le doute.

    Rectif : "a priori" et non "à priori" (locution latine).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sur "a priori", je sais, mais c'est un tic de clavier. Merci néanmoins de le signaler.

      Supprimer
  5. Mettre sur le même plan sic : « le matraquage médiatique anti-Le Pen (…) et celui qui avait précédé et suivi les référendum sur la Constitution Européenne de 2005. »
    Quel raccourci !
    Tout cela est ourdi par les marxo-anarcho-trotsko-socialo_umpiste auquel il convient d’ajouter la sphère médiatico médiatique : tous des méchants vilains !
    Peut-on s’intéresser aux « dingaux » qui théorisent le complot permanent ?
    Faisons appel à l’intelligence de l’homme et à sa volonté pour la mettre en communion avec celle de François : « FIAT VOLUNTAS TUA SICUT IN CAELO, ET IN TERRA » ! :- )
    Si cela ne suffit pas, priez pour que François le chanoine de Latran , ne nous pique pas notre blé !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Préconisez vous (comme la Comtesse) de « débiter les comptes » ?
      Mais attention : « Les mouvements réitérés de fonds multiplient les mouvements de caisses ».
      Pour ma part , heureusement, ma richesse est intérieure
      La Comtesse me confirme que : « La dèche donne plein d'humilité » !

      Supprimer
    2. Débiter les comptes, ou décompter les bides ? (ou autre orthographe approchante) ?

      Bien vu, la richesse, c'est ce que l'on est, pas ce que l'on a, qui ne signifie rien.

      Supprimer