jeudi 19 avril 2012

Encore 4 jours

Encore 4 jours pour voir tout à fait clair dans cette élection, même si la saga des sondages nous permet néanmoins d'avoir une idée sur les résultats.

Cette campagne me laisse des sentiments mitigés:
- un immense plaisir de pouvoir envisager la raclée que va prendre N. Sarkozy, proche de l'humiliation. Lui qui savait tout, avait tout compris et était persuadé d'être l'homme politique de droite du XXIème siècle. Je crois qu'au delà des effets de la crise, des mensonges et d'une politique au service des riches, c'est cette prétention et le spectacle qu'il en a fait qui l'auront définitivement coulé.

- La très triste sensation que les vrais problèmes ont été quasi absent de cette campagne: celui de l'austérité accrue qui nous attend pour les 3-4 ans à venir, celui de l'usure du lien social dans notre pays, et celui de la disparition des préoccupations écologiques, Eva Joly n'en portant pas l'entière responsabilité.
- Le dégoût du Spectacle de ce cirque politico-médiatique, à l'opposé de ma conception d'une république citoyenne.

A part ça, après ma journée de délégué aux bureaux de vote,  les invitations ont été lancées, de 35 à 67 ans pour, comme d'habitude, la soirée de dimanche soir à la maison, autour de quelques pizzas et quelques bières (avant le Canne Bleue), sortant les chaises pliantes, afin de profiter du spectacle souvent involontairement drôle des commentateurs officiels de ce premier tour, zappant sur les chaînes, tirant NOS conclusions, pronostiquant les scores du second tour, vannant les uns et les autres, car au moins 3 votes différents seront représentés, très équitablement.

Bref, une très bonne soirée en perspective. Si vous passez dans le coin...
  • "Guéant bichonne un Libyen recherché par Interpol", Rue 89.
  • "Le rapport de Bruxelles sur le smic peut-il enflammer la présidentielle ?", Marianne.
  • "Phéronome Party", Big Browser. A quand les "Chaussettes Party" ?
  • "Le lait est sur le feu", Blog de P. Jorion.  "...le même FMI vient d’annoncer que le « pic » de la dette publique était « à portée de vue », prévoyant que « le ratio de la dette sera stabilisé ou aura commencé à baisser » dès 2015 dans une soixantaine de pays". Il faudra ensuite commencer à rembourser... *****
  • "Les 10 questions de Mediapart à Nicolas Sarkozy", visibles chez Bab 007.

9 commentaires:

  1. Bonjour !
    Moi aussi, normalement, je serai délégué aux bureaux de vote. Puis on se réunira dans un grand local pour attendre les résultats (dans ma commune, ce sont des machines à voter : rapide, écologique - moins de papier - mais peu fiable).

    J'ai reçu la réponse de Hollande soi-même, à ma lettre ouverte du 31 mars. Comme prévu, il ne se désiste pas pour Mélenchon avant le premier tour. Il fallait le tenter...

    Plus que trois jours !

    RépondreSupprimer
  2. JC ( vraiment amusé par le bac à sable)19 avril 2012 à 06:47

    Vous me faites penser à des enfants, des écoliers turbulents qui détestent le maître d'école, qui souhaitent qu'il disparaisse, viscéralement haineux...

    Il ne vous apparait pas que l'Ecole décrépie ne changera pas, que le remplaçant sera obligé de faire la même chose, au mieux, ou malheureusement, peut-être pire tant il est incompétent !

    Cela me fait penser à votre point de vue sur le printemps arabe : votre espoir est devenu désastre !...

    Vous êtes comme les enfants turbulents...Pleins d'innocence ! 3/4 ans d'austérité ? Vous rigolez ?! . On en a pour 10 ans minimum... Bonnes rêveries !!!!

    RépondreSupprimer
  3. jef, vous allez un peu vite en besogne.....en considérant d'ores et déjà que c'est gagné!
    Avec 30% d'indécis à l'heure actuelle, et la non fiabilité des sondages, je vous trouve un peu présomptueux, voire inconscient....
    Dans mon entourage, je suis étudiante, je ne cesse de croiser des indécis!
    Je précise que je suis électrice de gauche.
    Juliette

    RépondreSupprimer
  4. "Les dérapages d'Eva Joly sur Gaza et sur l'institution judiciaire à propos de l'Erika m'inclinent à ne pas être présente à ses côtés le 18."
    Signé : Laurence Vichnievsky.

    Je m'incline devant les compétences juridiques d'Eva Joly, manifestement infiniment supérieures à celles de son ex-collègue et ex-copine.

    RépondreSupprimer
  5. Jef : "l'austérité accrue qui nous attend pour les 3-4 ans à venir"
    JC : "On en a pour 10 ans minimum..."

    Amha, vue la fin de l'énergie bon marché, on en a plutôt pour 30-40 ans minimum, sauf découverte scientifique inespérée. Ne rêvons pas trop.

    RépondreSupprimer
  6. JC (en Roméo, répondant à Juliette)19 avril 2012 à 10:04

    Les indécis ont-ils eu les moyens de ce décider ? Non, certainement pas avec la campagne de déni que nous avons subi. Je ne crois pas que l'hyper médiatisation des "people-candidats" ait apporté quoique ce soit comme éléments de l'état de la nation, aux indécis, aux hésitants, aux gens qui décident sur dossiers, sur études...

    Là est le problème ! Le tiers de la population française se décidera dans les dernirs moments, sur la boule puante, le tremolo dans la voix, l'évènement imprévu, l'effet de manche, la manipulation de la dernière chance. Lamentable !

    Sale état pour un pays de 40 millions d'électeurs, non-formés à la décision pragmatique par une école/université idéologiquement irréprochable depuis la révolution française, nulle en économie politique, et une médiacratie qui a supprimé le journalisme de travail par le sensationnalisme en bas-résilles !

    RépondreSupprimer
  7. Le pic de la dette sera atteint en 2015...
    Ensuite il faudra rembourser...
    Cela nous fait effectivement 10 à 15 ans d'austérité, mais les mesures les plus dures seront ces 3-4 prochaines années.
    Et, comme le dit l'anonyme, avec la fin de l'énergie bon marché, les dégâts du réchauffement climatique, ... Je plains mes enfants...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Personnellement, je les envie ....

      Supprimer
  8. @Jef
    Sic : « (…) les vrais problèmes ont été quasi absent de cette campagne: celui de l'austérité accrue qui nous attend pour les 3-4 ans à venir, »
    Sincèrement je pense que vous avez très mal informé !
    Les 2 principaux candidats « mimolette » et « talonnette » (y compris le chanoine du Béarnais) , en se basant sur 0,5% de taux de croissance en 2012 et 1% (max) en 2013 etc … nous ont assené à longueur d’ondes que, l’endettement /PIB serait à l’équilibre en 2016 voire 2017.
    Faut vous le dire comment que l’on va se serrer la ceinture ? Reste à savoir qui va contribuer le plus ?
    De plus , je vous rappelle la « conclusion » du programme EELV sic :
    « La lucidité, c’est d’assumer le fait que le temps de la croissance forte est derrière nous. Nous devons maintenant nous organiser pour vivre dans un monde à croissance faible »
    Comme rien n’est dit que la dette ne doit pas être remboursée à la vitesse ‘’V’’ …
    Donc , comme les AUTRES croissance faible et retour à l’équilibre (pour satisfaire le pacte ) = sacrifices !
    De toute façon , dans le second gouvernement Hollande , il y aura probablement 1 ministre EELV (Duflot ne tient plus en place- elle a déjà déménagée de Villeneuve St Georges à Paris intramuros)
    Sic : » la disparition des préoccupations écologiques, Eva Joly n'en portant pas l'entière responsabilité »
    Certes ! Mais un peu beaucoup quand même ! : -(
    Vous imaginez le NPA ou L.O ne pas aborder la « lutte des classes » et le non remboursement de la dette !
    Vous imaginez le FdG ne pas aborder la VIème République ; l’augmentation du SMIG !
    Sur le futur score de EELV (E. Joly il sera autour de 2,5% . Lors des dernières Présidentielles le score moyen des « Verts » était de 3% (compris celui de Mamère)
    Donc , vous serez dans ‘’votre’’ score pour ce type d’élection.
    Vos caciques et quelques militants, pensaient au vu des derniers scores : Régionales , Européennes, voire municipales pouvoir rééditer un score à 2 chiffres !
    Une preuve de plus que, l’analyse de la situation politique n’est pas le point fort de EELV.
    Hier soir au « Cirque d’Hiver » situé physiquement entre la Bastille et la République (tout un symbole) les adieux de E. Joly.
    Tous ses copains étaient là autour de la piste aux ‘’étoiles’’.
    Quand j’étais candidate …
    [Ma pauvre «Cécile » … j’ai 75 ans
    J’ai mon rhumatisme qui devient gênant
    J’ai la vue qui baisse
    J’fais du surplace …]
    Hier les ‘’lumières’’ ont précédé la révolution. Cette fois, pas certain que cela ne soit pas l’inverse !
    Mais à condition d’avoir encore qq centrales opérationnelles.

    RépondreSupprimer