lundi 11 juin 2012

Soirée électorale

Comme d'habitude, soirée "électorale" hier soir à la maison. Sans grande excitation mais avec l'espoir, quand même, de voir quelques "grands" Ump se retrouver en difficulté.

Pour la plupart, nous estimions que les dés étaient jetés et que la seule question était: "Est-ce que le PS aura seul la majorité absolue ou aura-t-il besoin des verts du du FdG pour l'atteindre ?"
Le faible taux de votants annoncé (60%) n'a pas modifié nos prévisions, d'autant qu'il a été encore inférieur dans les Alpes Maritimes où il dépassait de peu les 50%.

Les premiers sont arrivés vers 19h, chacun avec sa bouteille. J'avais préparé à manger pour 10 à12 personnes, ne sachant jamais combien nous serons exactement; en attendant, nous avons entamé l'apéritif avec quelques rouges et rosés.

Pas de grosses surprises si ce n'est qu'à Nice, à 23h45, il était encore impossible d'avoir le moindre résultat officiel. Incompétence préfectorale ?  Les quelques résultats que j'ai pu avoir par téléphone montrent qu'il y a peu de chances d'avoir un député de gauche dimanche prochain dans le département, pourtant, le 1er secrétaire du PS se dit "très satisfait". Je dois me contenter de ce passage de Nice-Matin (23h58): "Selon les premières estimations, les neuf candidats UMP virent en tête de ce premier tour des législatives dans les Alpes-Maritimes".
 
Nationalement, sans que cela m'étonne, je dirais même que je le pressentais, il semble que cela sera difficile pour EELV d'obtenir un groupe parlementaire (15 députés) à l'Assemblée Nationale. 
Mais nous aurons l'occasion d'en reparler.


21 commentaires:

  1. Dans les alpes maritimes un nouveau score minable de la gauche et notamment du PS conduit par son grand stratège.....Et c'est pour celà qu'Estrosi souhaite le garder le plus longtemps comme adversaire!
    Et maintenant, même le FN va tout faire pour que le premier fédéral ps le reste et le plus longtemps possible, avec ses courtisans!
    Henri

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Mais enfin... Il est "très satisfait" des réusltats...

      Supprimer
  2. JC (un cynique chez les cinoques)11 juin 2012 à 07:13

    Excellente nouvelle ! Le PS aura la majorité absolue et pourra "mal gouverner", sous sa totale responsabilité.

    Le libéral non-encarté que je suis (votant par l'introduction d'une image pieuse dans l'enveloppe), attend avec délice le pire de ces ministres de gauche incapables de relancer emploi et machine économique, pauvres fantoches n'ayant jamais travaillé en entreprise.

    Ce qui nous attend dans les mois à venir ? Des impots supplémentaires, un discours verbeux, cinq ans de déclin, des émeutes de la faim, la récession, l'explosion de l'Euroland et de l'Europe...

    GENIAL ! Qu'est ce qu'on va se marrer !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. JC, vous oubliez, dans vos prévisions l'empoisonnement des eaux, les pluies de grenouilles, la poussière se changeant en moustiques, l'envahissement du pays par des taons et autres bêtes sauvages, la mort des troupeaux, l'épidémie d'ulcères bourgeonnants, la grêle, les sauterelles, la mort des premiers-nés et les épaisses ténèbres.

      Supprimer
    2. Ouiiiiiii!
      SUPER !

      Supprimer
  3. La gauche départementale présente au second tour....parceque repêchée....à mourir de rire!!!!
    MELANCHON aux poubelles su suffrage universel, Marine LEPEN peut lui dire un grand merci pour le sérieux coup de main médiatique qu'il lui a donné!!
    La bataille des fronts est terminée....
    Néammoins le grand gagnant de cette aventure du front de gauche est comme prévue le Parti Communiste! qui survie dans cette affaire!
    Renée

    RépondreSupprimer
  4. Il n’y a pas que le 1er secrétaire du PS qui se dit "très satisfait", C. Duflot également pour avoir doublé le score de EELV lors de ce 1er tour par rapport à celui de E. Joly
    Lorsque le dissident PS s’est maintenu, le candidat EELV /PS a été battu…
    Donc, pour EELV , malgré l’accord avec le PS qui leur donnait potentiellement la possibilité de constituer un groupe à l’AN, cela sera ric rac. Un groupe c’est indispensable pour exister politiquement et financièrement
    Solution abaisser le seuil de création d’un groupe : - (
    EELV de plus en plus un parti satellite du PS !
    Le parachutage c’est bien en temps de guerre mais dangereux en temps de paix : JL Mélenchon ,malgré son expérience , découvre que l’on apprend à tout âge ! P. Laurent (boss du PC) ne semblait pas effondré par la sortie de route du barde du P.G.
    Le même P. Lurent d’expliquer, à juste titre, que seul le PC avait une implantation locale. Exit le FdG , quel avenir pour le P.G . ?
    Depuis la modification de la constitution par Chirac/Jospin :quinquennat et élection législative dans la foulée, les citoyens, compte tenu des institutions de la Vème, l’élection du « bonaparte » pompe l’énergie des électeurs.
    Ajoutons à cela que, sous la Vème, l’AN depuis « mon général », ne fait pas la Loi.
    Tous les ingrédients sont là pour favoriser l’abstention.
    Après le 17 juin , les vrais problèmes arrivent à vitesse V

    RépondreSupprimer
  5. Un résultat, avec une telle abstention, qui confirme bien que la gauche et le ps ne créent pas d'engouement, et que la mobilisation pour la présidentielle était dûe surtout au rejet de la personne de SARKOZY, et non à l'adhésion à HOLLANDE!

    RépondreSupprimer
  6. Allo bab, y a quelqu'un? on attend la prestigieuse analyse des deux gamelles?
    AD

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Analyse ? Mélenchon pas assez à gauche, refusant de sortir a priori de l'Europe libérale où pourtant il n'avait aucune chance de se faire entendre. C'est ce que préconisent pourtant à la fois Jacques Nikonoff et François Asselineau, pourtant apparemment pas du tout du même bord politique.

      Quant au reste, ce n'est que la magouille électorale "habituelle", celle à côté de laquelle les algues vertes, capables de tuer un cheval, ne sont que roupie de sansonnet.

      Çà va, comme réponse ? De mon côté, je vais aller voir du côté du M'PEP... on y dit que l'air est plus pur, le ciel plus serein et la politique plus proche de sa définition originelle.

      Supprimer
    2. réponse minable au regard de ce que vous avez écrit à son sujet depuis de nombreux mois!
      Vous êtes comme les politiciens professionels refusant de dire que vous vous êtes complètement planté, et que vos écrits étaient des délires!!!!

      Supprimer
    3. @anonyme c'est bien de médire des gens anonymement… ça c'est le courage.

      moi je viens de l'écrire en mon nom sur mon blog

      Supprimer
  7. @babel
    Sic : » JL Mélenchon pas assez à gauche, refusant de sortir a priori de l'Europe libérale « (…)que préconisent pourtant à la fois Jacques Nikonoff et François Asselineau
    La position de J.Nikonoff c’est sortir de l’Euro, via l’abandon de l’euro et son remplacement par un nouveau franc, selon la parité un euro-un franc
    Cela ne vous rappelle rien … ? regardez du côté de chez Dupont !
    Questions : comment prévoir le financement de l’économie après la sortie de l’euro.
    comment rassurer les agents économiques ?
    Comment éviter la fuite des capitaux ? rétablir le contrôle des changes ?
    Le tout s’accompagnant de la nationalisation des grandes banques nationales. Il faut trouver les milliards sauf considérer, comme L.O que , cela se fait sans indemnités
    Reconnaissons que politiquement et techniquement, cela est très difficile (voire impossible) à réaliser avec un Etat lourdement endetté, même s’il est accompagné d’une rapide et drastique réforme fiscale, destinée à améliorer les recettes publiques. Il faut plus qu’une majorité pour faire cela …
    Il me semble que le FdG (sans garantie) préconise pour un pays comme la France et plus encore pour les pays les plus en difficulté, de rompre le pacte de stabilité et de demander à leur propre banque centrale de leur servir de prêteur en dernier ressort.
    Dans « le combat de Hénin » JL Mélenchon a , comme on dit à Cavaillon, pris le « melon » ! : - )
    Si la gauche voulait faire chuter la fille de papa schultz , alors il fallait dès le 1er tour présenter UN SEUL candidat et tout faire pour l’amener en bonne position. Héla le casting n’a pas été celui-là !
    Késako le M'PEP ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bruno vous me posez pas la question mais je vous réponds : c'est la résultante de la scission d'Attac du départ de Nikonoff… c'est un mouvement d'éducation populaire comme son nom l'indique, il est pour la sortie de l'Europe, la révision de la dette, et il a été refusé dans le FdG pour sa position sur l'Europe.

      Supprimer
  8. Mais ma pauvre annie, vous allez aller de désillusion en désillusion tout simplement parceque vous êtes à coté de la plaque....
    Je viens de lire votre écrit complètement cucul comme votre commentaire ci-dessus : plein de poncifs, de jugements qui n'engagent que vous et que vous considérez comme des vérités établies....
    Heureusement les français ne se laissent pas duper par ces sauveurs suprême nouvelle générations....qui racontent un tas de bobards à des gogos en quête...de....?

    RépondreSupprimer
  9. Heureusement que l'Anonyme est là pour nous remettre dans la vérité.

    RépondreSupprimer
  10. Hé oui, mais pour vous, j'ai la certitude que c'est peine perdue...vous êtes trop réfractaire à la vérité!

    RépondreSupprimer
  11. @Annie
    Merci pour l’info
    Je suis très sceptique sur ce type de mouvement d’éducation populaire. L’émancipation des travailleurs sera ….
    Les positions de Jacques Nikonoff sont « quittons l’UE », « sortons de l’euro » paraissent totalement irréalistes.
    Il me semble que Nikonoff veut nationaliser ou socialiser les grandes entreprises, favoriser le développement de coopératives et de mutuelles, encadrer strictement les marchés d’actions et de produits dérivés, fermer le marché secondaire obligataire, instaurer un protectionnisme négocié et « altruiste »
    C’est un programme qui est l’équivalent de celui du CNR (après-guerre) voire
    qui se rapproche du « « socialisme » » de marché à la chinoise ! ça fout les « jetons » ! : - )
    Reste que la question est belle et bien le fonctionnement de la BCE et , actuellement, le traité du « MES »
    Raison de plus de se poser la question pour quelle raison JL Mélenchon s’est fourvoyé dans cette campagne anti lepen
    Il s’est pris pour le chevalier blanc …

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "ça fout les « jetons » ! : - )"
      Euh... en quoi ? Personnellement, j'acquiesce à 100% à ce programme, qui correspond totalement à mes idées, et que je trouve fort réaliste.

      Il faut savoir ce qu'on veut : favoriser la compétition, le PROFIT, donc la pauvreté ; ou permettre à tous d'avoir le gîte, le couvert, la vêture et l'éducation dans des conditions correctes. Je privilégie la seconde solution, la première m'étant haïssable.

      Supprimer
  12. @babel
    libre à vous d'accepter le modèle du "socialisme" de marché à la chinoise ...

    Mais, je vous rappelle que l'indépendance des syndicats (pour ne parler que de cela) est loin d'être garantie
    et ça , personnellement j'y tiens beaucoup , beaucoup ...
    bonne chance (sincérement) pour votre prochaine destination

    RépondreSupprimer