samedi 4 août 2012

Christian Estrosi

On a connu ses fiascos gouvernementaux successifs, jusqu'à ce que N. Sarkozy et F. Fillon, excédés, le virent alors qu'il se voyait déjà Ministre de l'Intérieur.

On a connu ses mensonges, celui de se consacrer à sa ville lors de la campagne des Municipales après, déjà, s'être fait (encore une fois), virer de son poste ministériel précédent. Celui de sa promesse de ne pas augmenter les impôts locaux, qu'il augmenta pourtant de 17% à peine élu.

On connaît son goût, dispendieux pour les finances de la ville, pour les grands évènements, et le bide de la candidature de Nice aux JO d'hiver. Et l'on sait qu'il nous en prépare d'autres malgré des finances municipales qu'il a mis à sec.

On sait les ardoises qu'il laisse dans un restaurant proche de la mairie, aux frais des contribuables niçois et il devient un des invités favoris des journalistes de télévision car, avec lui, ils sont certains de faire rire les auditeurs.

Malgré tout ceci, ses faillites successives en tant qu'entrepreneur, et cette sombre histoire de la carambouille du Golf de Nice, fort du soutien inconditionnel d'une CCI dominée par le BTP et les grands hôteliers (dont il est le zélé serviteur), il a réussi à se faire élire maire de Nice. Que voulez-vous, on a les maires que mérite la population...

Il adopte maintenant une position de rejet du FN, dans l'espoir de faire oublier un certain Jeudi Noir régional de la fin des années 90.

Malgré la bisbille qui s'installe avec son second, E. Ciotti, préféré par les instances nationales parce qu'intelligent, il s'est maintenant mis dans la tête d'être le candidat de l'Ump aux prochaines Présidentielles et, pour cela, il candidate à la Présidence de l'Ump (Libération) et exige maintenant la suppression de 35 heures, qu'il défendait pourtant en 2011 (Le Monde).

Si la droite française veut se suicider, pourquoi pas ?

Et, bon anniversaire à la Nuit du 4 août 1789. On recommence ?
  • "Mariano Rajoy sort de son silence, poussé par la BCE à demander de l’aide", Libération.
  • "Les élus écologistes sont divisés face au traité européen", Le Monde.
  • "Des microbibliothèques qui favorisent des mégarelations", Courrier International.
  • "La reine déchue des potagers", Le Monde.
  • "La pédiatrie niçoise en pleine tourmente", Nice-Matin. C'était pourtant un désastre annoncé...
  • "Le rapport mondial sur les stupéfiants"blog de L. Mucchielli.

11 commentaires:

  1. C'est vrai qu'on a les maire que mérite la population.....comme la population a l'opposition qu'elle mérite....
    C'est vrai aussi que P Allemande et ML Nicaise....c'est l'avenir !!!!
    Liline

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non! Mais c'est tellement mauvais à gauche, qu'Estrosi est là pour longtemps!!!
      Le droite n'a pas à gagner par sa qualité, elle gagne par la nullité de la gauche toutes tendances confondues...
      Liline

      Supprimer
  2. "la reine déchue".... ah, la tomate d'autrefois, eh bien elle avait le même goût ! Si, si ! Plus de parfum, parce que cueillie plus mûre, pas toujours complètement rouge, et pourtant bonne, non calibrée, boursouflée parfois comme ces gros fruits qui sont vendus encore aujourd'hui pour terminer farcis au four. Ah oui, et aussi elles avaient la peau fine, on n'avait pas à les peler.

    Des tomates, quoi !

    RépondreSupprimer
  3. JC (franchement hilare)4 août 2012 à 09:43

    Quand je pense à la chance, pour Nice, d'avoir un maire comme Estrosi ! Après Peyrat, après Médecin ....

    Ah! évidemment il n'a pas la carrure nunuche de Duflot, le regard franc de Placé, la bêtise d'Eva....bref.... il n'est pas compétent....!

    Estrosi, c'est la cerise (bleue) sur le gâteau niçois.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Excusez-moi, JC, d'avoir osé offenser un partisan de C. Estrosi.

      Supprimer
    2. Jc (démocrate corrompu)4 août 2012 à 13:07

      Sans importance !
      Le pouvoir, ce n'est pas le peuple qui l'exerce ...

      Supprimer
  4. Estrosi, m'a dit un pote rural, c'est la motoculture au pouvoir !

    RépondreSupprimer
  5. En résumé : un Député Maire qui tient, en permanence, des propos spécieux
    Donc, un élu normal pour le coin qui voit le « clientélisme à la romaine »élevé au rang d’institution !
    sic : » avec lui (ndlr Estrosi) ils sont certains de faire rire les auditeurs »
    Euh … le rire peut être mais lequel ?
    Resic : « on a les maires que mérite la population » Un ‘’poil’’ désabusé et condescendant vis-à-vis de vos citoyens !
    « mis dans la tête d'être le candidat de l'Ump aux prochaines Présidentielles » avec certitude, le ‘’motodidacte’’ va nous faire une sortie de piste !
    Encore faut-il qu'il prenne le départ ... l'a pas la bonne cylindrée
    In fine , préparez-vous à accueillir le « raout » de l’asso des amis du factotum. Va y avoir un doux parfum de « culte de la personnalité » qui va flotter dans la ville

    RépondreSupprimer