jeudi 28 février 2013

Hommage

Un simple hommage à Stéphane Hessel, résistant, prisonnier torturé, déporté, diplomate et, partout, défenseur des droits de l'homme, grand humaniste, co-auteur de la Déclaration universelle des droits de l'homme, bouc émissaire des intégristes juifs, pour qui les mots avaient du sens et dont une des dernières démarches aura été d'essayer de donner de l'espoir.

Je n'ai rien trouvé de mieux pour illustrer mon post que ce dessin de Plantu dans le Monde:


Indignons-nous, résistons, n'abandonnons pas ce monde aux rats.

Dans la presse: "Hessel : "Je veux être utile jusqu'à la dernière minute de ma vie"", NouvelObs, "Stéphane Hessel, l'homme d'un siècle", Libération, "Mort de Stéphane Hessel : "La France perd un immense patriote humaniste"", Le Monde, "Stéphane Hessel, gentleman indigné", Le Monde, et, pour les abonnés: "Stéphane Hessel est mort", MédiaPart, "Tristesse et Indignation", Huffington Post, "Les attaques sur la relation de Stéphane Hessel avec Israël étaient indignes", par Martin Hirsch, Huffington Post.
  • "La retraite à 50 ans avec 9.000 euros par mois pour les fonctionnaires de l'UE a été approuvée !!!....", AlterInfo.
  • "Affaire Tapie/Lagarde : perquisitions chez Claude Guéant", NouvelObs.
  • "La semaine de 4,5 jours n'allège pas suffisamment la journée scolaire", Le Monde.

10 commentaires:

  1. Dommage que certains, comme Prasquier et d'autres, aient été beaucoup moins admiratifs...

    RépondreSupprimer
  2. On a les saints qu'on mérite...
    Hessel était un "humaniste" pro-palestinien antisémite, auteur d'une putasserie sans nom : "Indignez-vous !".

    Pour moi, un pauvre vieux con qui sera vite oublié par la mediacratie ! RIP

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne vous savais pas ces sympathies pour l'extrême-droite israélienne.

      Supprimer
    2. Quoique goy, j'éprouve un grande sympathie pour Israel en lutte pour sa survie, entourée de malfrats sarrazins, désirant son éradication totale... !

      Supprimer
    3. Bizarrement, bien des juifs ne sont pas d'accord avec une telle opinion, justement. Pour rappel, le crif est réputé ne représenter qu'un petit quart des juifs français, que je salue, ce qui en fait un "représentatif" bien marginal.

      Supprimer
    4. Je n'ai aucune antipathie pour Israël, par contre, je ne peux entendre ceux qui colonisent et exproprient au nom de "Dieu nous a donné cette terre".

      Supprimer
    5. La justice est toujours du côté du plus fort ... le reste est littérature et enfantillage !

      Supprimer
  3. JC c'est pas moi, qui suis aussi un autre Jc et qui se désolidarise totalement du propos écrit plus haut. Il n'était pas besoin d'insulte d'ailleurs. Cela dit, est-ce qu'on peut emmètre quelque questionnement quant à la méthode israelienne en palestine sans être immédiatement foudroyé? Qu'on me dise comment en parler et quels sont les mots autorisés, parce que moi je ne sais pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne faites aucune autocensure : parlez !

      Supprimer
  4. Le Pape , le vrai, tire sa révérence après avoir fait des « bulles » et peut-être , selon quelques gazettes, s’être indigné des mœurs de ses cardinaux !
    Le Pape a son Opus Dei pour savoir tout sur tout.
    Le Pape des indignés , le vrai, est parti fort digne et fort indigné des pratiques humaines ici-bas.
    Il n’avait nul besoin de l’Opus Dei pour savoir tout sur tout ou presque.
    Monsieur Hessel était revenu vivant de là-bas, [des contrées de la nuit et du brouillard] d’où l’on ne ressortait point, ce qui lui donnait ce privilège de parler en connaissance de cause de la barbarie d’où qu’elle vienne.
    Pas sûr que le Pape des indignés eut apprécié ce ton pontifiant diffusé urbi et orbi

    RépondreSupprimer