vendredi 1 mars 2013

Derniers cartons

Aujourd'hui et hier, derniers cartons emportés au grand garage qu'un couple d'amis a gentiment mis à notre disposition.
Samedi, demain, arrivent les déménageurs et nous allons nous installer avec Figatel dans la soirée, chez une copine que nous ne remercierons jamais assez, un peu au large dans son appartement. Le temps (3 mois estimés) que les travaux dans notre appartement soient terminés.

S'installer, installer la bécane, la connecter au Wifi, risque de prendre un peu de temps et je ne suis pas certain de pouvoir tenir le rythme d'un post quotidien dans les jours qui viennent. Mais soyez certains que je penserai à vous.

Nous reviendrons, fin mai-début juin, dans un appartement totalement réaménagé, repeint, recarrelé, avec une cuisine presque digne d'un professionnel... Un appartement qu'avec Figatel je m'empresserai de saloper un peu, ayant horreur du neuf.

Si vous passez vers Nice, j'aurai un plaisir encore plus grand de vous y recevoir.
De toutes façons, à bientôt.
  • "Nouvelle enquête ouverte contre Berlusconi", Libération.
  • "Mondial 2022 au Qatar : le droit du travail, un sacré chantier", NouvelObs.
  • "Le groupe Picard craint de nouvelles fraudes sur la viande", Libération.
  • "Un peu d'urine pour recharger son portable", Libération.
  • "L’échec du XV de France est celui de Saint-André, de son staff et de la formation française", Rue 89.
  • "Trop taxées nos banques ? Allons donc !", Marianne.
  • "J’ai retrouvé la lasagne... la vraie", Rue 89.
  • "Deux rats séparés par un continent mais reliés par le cerveau", Le Monde.

7 commentaires:

  1. Bon courage, cartonneur ! Toutes nos pensées t'accompagnent, ainsi que ta famille (ce sera sans doute assez fatigant, dans le provisoire).

    RépondreSupprimer
  2. Jef et Jo (Ratzinger) se tirent ailleurs … troublante coïncidence !
    Pour Jo à Castel Gondolfo [ Les bulles du pape sont désormais mornes. ]
    Pour Jef, à cause des travaux, des semaines [ sans fin ni cesse ]

    Imaginez le calvaire de Jef qui entend depuis de mois de la part de son épouse : [ Scie bien droit pendant que je te tiens la boîte !] : - )
    On comprend mieux la teneur de ses billets et prise de position !

    RépondreSupprimer
  3. Je suis incapable du moindre bricolage. Changer une ampoule me plonge dans des abîmes de perplexité. Et ne parlons pas de monter le moindre meuble Ikea.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On ne peut être bon en cuisine et aux ampoules à douille !
      La Comtesse dirait : [Avant de mettre mon ampoule à la douille, j'ai commencé par brancher son culot]

      Autrement dit : [tous ces jobs vous plonge dans des profondeurs zénithales] !

      Supprimer
  4. En avant pour un VRAI changement, celui-là ... !
    Bon courage !

    RépondreSupprimer