mercredi 1 mai 2013

Mur des cons

Photo: Midi Libre
Partant du principe qu'on est toujours le con de quelqu'un, je ne vois aucun inconvénient à ce que  des quidams, y compris magistrats, élèvent un "mur des cons" et qu'ils y épinglent qui ils veulent, d'autant si cela se situe hors de la vue du public.

On me rétorquera que des magistrats sont des êtres intemporels, volant au dessus des nuées, neutres en tous domaines excepté celui de l’application stricte de la loi et que cette affaire fait preuve du contraire.
Cette fiction ne résiste pas une seconde à la réalité des faits:

- la même affaire instruite par tel ou tel juge d'instruction (et plus encore par un procureur) ne connaîtra pas les mêmes suites. Un des derniers exemples en date est le traitement de l'affaire Bettencourt par le procureur Courroye et par les juges bordelais.

- Les mêmes délits jugés par tel ou tel tribunal ne mèneront pas exactement aux mêmes peines et, heureusement, il est des appels qui aboutissent, désavouant le jugement précédent.
Et ce, même sans intervention politique ou instruction ministérielle, (ce qui n'était pas le cas dans l'affaire Bettencourt).

Et donc, acceptons des magistrats fait de chair, d'affects, d'opinions et d'os. Par contre, sanctionnons, si nécessaire, tout parti-pris ou malhonnêteté, même qu'intellectuelle et toute intervention politicarde.

Rajoutons que ce mur qui fait tant parler se situait dans un local privé, syndical qui plus est, et la seule erreur du Syndicat de la Magistrature aura été de laisser un journaliste accéder à la pièce où il se situait.

Quant à ce journaliste, au lieu d'informer sa rédaction de son scoop, ce qui aurait été la démarche conforme à la déontologie, il a préféré 1) la garder pour lui, et 2) la laisser circuler jusqu'à ce qu'elle se retrouve publiée ailleurs.  Ce qui me semblerait mériter de se retrouver sur ce fameux mur.

Sur le même sujet: "Mur des cons : France 3 engage une procédure contre l'auteur de la vidéo", Libération et "Ce que montre le "mur des cons" : la neutralité du juge est un leurre", Le Monde.

Allez, sur cette minuscule affaire, politiquement exploitée, terminons en chanson.


Bonne journée et bon 1er Mai, sans moi cette année, en hommage à ce qu'il fût, pas, hélas, à ce qu'il est devenu.
  • "Trois millions de foyers français peinent à payer leur facture d'électricité", Libération.
  • "Un ex-collaborateur de Christine Lagarde accusé d'avoir fait éloigner le TGV de son jardin", Libération.
  • "L’action de groupe, c’est parti, c’est jeudi !", SOS Conso. ****
  • "Compte de Guéant : l'intéressé évoque des primes "non-déclarées"", NouvelObs.
  • "Les espoirs déçus des intellos de gauche", Le Monde. ****
  • "Le taux de pesticides dans le corps humain est plus élevé chez les Français", Le Monde. ****
  • "Vers un nouvel ordre du monde ?", Affaires stratégiques.
  • "« Meilleur restaurant du monde » grand prix de la tourista internationale", Marianne. ****

17 commentaires:

  1. Vous avez raison jef, ce n'est pas si grave...à chacun son mur, et vous êtes dans le mien !
    Loic

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme il est dans ma galerie de portraits d'amis, cela compense.

      Supprimer
    2. Mon Dieu qu'il est drôle...
      Personne ne vous oblige à venir sur ce blog.

      Supprimer
  2. C'est vrai qu'il est drôle ce babel : un mur d'amis ...!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tous de gauche du Front ... j'appelle ça un Mur de Cons, moi !

      Supprimer
  3. Moi, je n'ai pas de sympathie particulière pour JL Mélenchon. Mais, à voir le tir de barrage à son encontre des libéraux hollandais, toutous de Mme Merkel et leurs domestiques, je risque de modifier mon point de vue.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Méchancon, c'est le type qui dans le dortoir mondial libéral, est le seul qui ne se lave pas. Un coréen du Nord, quoi .... ça pue !

      Supprimer
    2. Et surtout Mélanchon fait le jeu du front national !!!!

      Supprimer
    3. A mon avis, c'est surtout le PS et la politique hollandaise qui font le jeu du FN.

      Supprimer
    4. Il « Puire » à ce point le bateleur grand ‘’agoniseur’’ de faux socialistes ? C’est incroyable ! : -((
      Pire encore, il nuit (noire) tout sur son passage, à tel point que les enfants lui jettent des pierres et les vieilles se signent en sentant passer le frisson des aisselles et panards pas propres !
      J’ai même entendu dire, pas des langues de vipères probablement, que l’épouvantable mélenchon serait mêlé à des histoires d’ogres dévoreurs d’enfants
      Pour moi enfant aux yeux naïfs, c’est affreux un tel bonhomme !
      Pas étonnant que ce monstre se soit accoquiné avec les hommes au couteau entre les dents
      Que fait la police ?
      On se demande, face à telle nuisance olfactive, ce que les paroles de Valls deviennent !

      Supprimer
  4. Cette année vous ne défilât point !
    Peut-être allez-vous encourager, de loin, le prolétariat hirsute, éructant : « à bas les patrons » vive « la sociale » ?
    Peut-être vous laisserez aller dans un bref moment d’égarement compassionnel aider par un breuvage « bourgeois » à chuchoter « c’est la lutte finale… » ?
    Peut-être dans un total abandon intellectuel, il vous viendra à l’esprit de hurler : « à bas la volaille socialiste ! » « Mort aux sociaux traitres ! »
    Je suis totalement « outrassionné » par ce mur de la honte !
    Comment peut-on épingler : frère Pujadas grand serveur de soupe et roi des déférents !
    Les autres acolytes de Pujadas, claquemurés dans leurs certitudes libérales, occupent les ondes à faire des ronds dans l’eau, et organisent des tables rondes pour ressasser : « on ne sait pas grand-chose » mais restez avec nous , qu’ils diraient tout après la Pub !
    Des J.T remplis d’énigmes comparables à celle du triangle des bermudes !
    Le poujadiste obsessionnel compulsif « Apathie » ne figure pas sur ce mur ?
    Pas non plus messire Pernaud, qui affiche jour après jour et depuis des décennies sa constante servilité aux pouvoirs en place, surtout de droite !
    Ce syndicat est noyauté par les « trotsko-anarcho-socialo-mélenchoniste » serait urgent que les syndicaliste rasent les murs pour tenter de faire oublier cet outrage !
    En attendant ,celui qui a publié cette photo, va droit dans le mur !

    RépondreSupprimer
  5. Ouf... c'est assez fétide par moment, sur ce blog... il doit y avoir des bonshommes qui n'ont rien à faire (prendre un nom de mauvaise odeur industrielle, il faut oser) en ce premier mai.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est le prix du débat démocratique libéré des appareils.

      Supprimer
    2. Vous avez ce commentateur dans le nez ?
      Dans ce cas, étonnant que vous ne puissiez le sentir !
      Mettez des "boules quiès" du nez !:- ))

      Supprimer
  6. Monseigneur Claude Guéant, ex camerlingue , qui était l’éminence grise et confesseur de l’ex factotum Duracell, nous avait caché ses goûts prononcés pour des tableaux d’un peintre Hollandais (pas ceux de François de Latran) !
    Il aurait vendu ses 2 « croutes » à un blaireau 3 fois le prix du marché de l’art. Respect Monseigneur !
    Et, dit –il, avait thésaurisé les piécettes jaunes tombées de la tirelire des « fonds spéciaux » pourtant abrogés sous le règne du protestant Jospin le rigide. Encore un tour de magie.
    Pour tenter de reprendre la main, l’ex chambellan du factotum agité, fit la tournée des petites lucarnes Frère Pujadas a tendu la chandelle, pour que nulle fausse note ne vînt troubler ce « Te Deum »
    Ite Missa est, circulez, il n’y a plus rien à voir…
    Tout beau, Monseigneur ! Vous pensez que nous goberont ces balivernes.
    La Messe est dite ? Elle ne l’est point, nous n’en sommes qu’à l’introït.
    Le fiston Fabius qui ne paie point l’impôt et , pourtant il s’offre un toit pour quelques 6 millions €
    Et alors ?
    Il n’a pas encore dit : « je n’ai pas de revenus ! »
    Comme C. Guéant, peut-être est-il rémunéré grâce à des fonds secrets ou de la vente de quelques toiles de « papa » vendues au prix du marché !:-(
    Certains esprits chagrins (des jaloux, sans doute…) appelaient cela pour le cas Guéant de la prévarication et, pour le fiston Fabius de la démerde !

    RépondreSupprimer
  7. Beaucoup de buzz pour ce pauvre mur, qui n'en mérite sans doute pas autant. la seule question qui vaille finalement est peut être de savoir si les cons du murs sont les mêmes que nous épinglerions sur notre propre mur.

    RépondreSupprimer